Prix monte escaliers

Tout au long de ces pages, nous avons vu comment un monte-escalier électrique peut s’avérer utile, tant du point de vue de l’autonomie que sur un plan plus psychologique.

Mais il reste un détail à considérer ; celui du prix des appareils. Et, même si la démocratisation des monte-escaliers est bien en cours, les tarifs restent élevés, surtout en France.

En effet, de nombreux autres pays ont saisi l’importance que pouvait revêtir ce type d’outil, dans le but de faciliter l’accès à l’autonomie, mais la France est encore très en retard.

Et il y a fort à parier que plus le marché s’ouvrira et plus les prix baisseront dans un futur assez proche.

prix-monte-escalier

Comment les prix sont-ils définis ?

Lorsque vous consultez les tarifs des monte-escaliers, ou, de façon générale, de tout élévateur personnel, vous n’avez accès, dans le meilleur des cas, qu’au prix du monte-escalier lui-même.

Il vous faut ensuite rajouter les options (fauteuil pivotant, assise en cuir, etc.).

Et puis surtout, vous devez penser à intégrer le coût de l’installation, voire, des travaux éventuels. Ce coût est forcément plus difficile à chiffre, puisqu’il dépend de votre aménagement intérieur, et du temps que passeront les installateurs.

Selon que le rail soit fixé sur le mur, à l’intérieur ou à l’extérieur de la rambarde, il faudra peut-être adapter le fauteuil. Ces surcoûts ne peuvent être nommés dans un premier temps.

Autre exemple, les plateformes pour fauteuils roulants. Si, comme pour les monte-escaliers électriques, l’installation ne demande pas de gros travaux, il se peut que certaines configurations obligent à la création d’une fosse. Il y aura donc un surcoût.

Recevez la brochure des meilleurs monte-escaliers du marché

Les prix des appareils

Pour le reste, les élévateurs eux-mêmes, selon le niveau de complexité choisi, vous trouverez des tarifs allant de 2 000 à 12 000 €.

Un mini-ascenseur vous reviendra à 10 000 € en moyenne (sans les travaux). Pour un siège élévateur, vous pouvez tabler autour de 2 000 €. Tous les autres produits sont dans la fourchette exprimée plus haut. Pour en savoir plus sur les coûts réels de chaque appareil, vous pouvez demander un devis en ligne.

Les fabricants se feront u plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?monte-droit-escalier

Il existe deux formes d’aides concernant l’achat et l’installation de monte-escaliers ; la possibilité de bénéficier d’une TVA à 5,5 % et un crédit d’impôts de 25%.

Cependant, dans le premier cas, en plus de procéder à des travaux d’aménagements dans votre résidence principale ou secondaire, il vous faut attendre au minimum une durée de deux ans après l’acquisition de votre bien, ou après les derniers travaux effectués.

Sachez toutefois que ce dispositif est ouvert que vous soyez locataire ou propriétaire, mais les travaux doivent obligatoirement être effectués par un professionnel.

Le crédit d’impôts, quant à lui, ne s’applique que pour la résidence principale. Et il est inutile de devoir patienter avant l’installation.

Vous pouvez donc bénéficier d’un crédit d’impôts de 25 %, calculé sur un maximum de 5 000 € d’investissement pour une personne seule, ou de 10 000 € pour deux personnes.

D’autre part, l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH), ainsi que votre caisse de retraite (si vous êtes retraité) sont en mesure de vous offrir une subvention pour l’installation de votre monte-escalier. Pour en savoir plus sur ce point, renseignez-vous auprès de votre conseil régional, de votre conseil départemental, voire de la mairie de votre commune.

Recevoir votre devis gratuitement

Le PACT vous aidera dans ces recherches.

Enfin, sachez que les installateurs peuvent vous faire profiter de taux d’emprunt plus avantageux que ceux proposés par votre établissement bancaire. Pour certains, un microcrédit est également possible.

>>> Lire notre guide comparatif des meilleurs fauteuils monte escalier <<<