Choisir son monte escalier

Après l’heure du constat – il faut trouver une aide à la montée des escaliers – vient l’heure du choix.

Quel monte-escalier choisir ? Comment adapter un appareil dans la maison ?  Quelles seront les conséquences de l’installation de cet engin ? Les conséquences sur les finances du foyer, pour commencer.

Mais également les conséquences sur l’aménagement de la maison, voire, sur la facture d’électricité.

Recevoir votre devis gratuitement

Les différents types de monte-escaliers

Avant de détailler les monte-escaliers électriques, sachez déjà qu’il existe différents types d’aides aux escaliers.

Du diable monte-escalier à la chaise élévatrice, en passant par l’ascenseur personnel ou la plateforme pour fauteuils roulants, les solutions sont nombreuses.

Le premier choix à effectuer est donc celui du type d’appareil nécessaire et indispensable à votre état physique et qui colle parfaitement à vos besoins.

Partons du principe que votre choix se fixe donc sur un fauteuil monte-escalier électrique. Reste à définir lequel est fait pour vous.

monte-droit-escalier

Monte escalier droit

Quel fauteuil pour quelle habitation ?

Dans les faits, votre choix se fera selon certains critères prédéfinis, comme votre santé et l’aménagement de votre logement.

En effet, si vous avez du mal à plier les genoux, il sera préférable que vous optiez pour un fauteuil perche ou assis/debout, vous évitant d’avoir à trop plier les genoux.

De même, l’espace séparant votre mur de votre rambarde, autrement dit l’étroitesse de votre escalier, décidera pour vous d’un type de ce type de fauteuil monte-escalier.

Ensuite, selon que votre escalier soit droit ou courbe (tournant), vous n’aurez pas forcément accès aux mêmes produits.

Dès lors que votre condition physique et l’aménagement de votre logement ont conditionné le type de fauteuil monte-escalier dont vous avez besoin, il ne vous reste plus qu’à en choisir les options.

Repose-pieds relevables, Dossier rembourré, commande ergonomique, fauteuil pivotant, simple ou double rail, ceinture de sécurité, finitions, coloris, marque…

Ce sont autant d’éléments que vous prendrez en compte.

Recevez la brochure des meilleurs monte-escaliers du marché

Avant toute chose, il peut être conseillé de demander l’avis du thérapeute qui vous suit. Un kinésithérapeute, voire un ergothérapeute peuvent se révéler d’une aide non négligeable.

Les positions prises sur les fauteuils, leurs expériences passées, les connaissances qu’ils ont dans le domaine du matériel médical sont des atouts dont vous pouvez vous servir.

De même, les spécialistes de vente de matériel médical sont susceptibles de travailler avec différentes marques, et n’ont pas forcément d’intérêt à vous vendre les matériels d’une entreprise plutôt que ceux d’une autre.

A la manière d’un courtier en assurance, ils peuvent vous présenter les bénéfices et inconvénients de différents modèles.

monte-escalier-tournant-double-rails

Monte escalier tournant

Confort, intégration et sécurité

Pour le reste, c’est-à-dire le confort et l’intégration parfaite et discrète dans votre logement, il s’agit surtout d’une question de goût…

Et de portefeuille. S’il existe certaines aides et subventions, elles sont loin de prendre en charge l’intégralité du coût d’un fauteuil monte-escalier.

Certains modèles jouissent de bijoux technologiques encore très chers. On pense à la technologie ASL de Thyssenkrupp ou encore des selleries en cuir noble disponibles chez le même fabricant.

C’est à vous de fixer vos priorités. Une fois que votre mobilité et que l’agencement de votre habitation ont déjà permis d’effectuer un tri.

Pour des budgets plus réduits, sachez qu’une chaise élévatrice peut également largement suffire.

D’un coût bien moindre, ces appareils permettent également de monter ses escaliers. Certes le confort n’est pas du même niveau, mais la technologie et la sécurité sont du même acabit.

>>> Lire notre guide comparatif des meilleurs fauteuils monte escalier <<<